Entretien d’une voiture électrique

Entretenir votre véhicule lui assure performances et longévité. L'entretien d'une voiture électrique s'avère très simple comparé à celui d'un moteur thermique.

Voiture électrique, un entretien simplifié

Entretenir votre véhicule lui assure performances et longévité. L’entretien d’une voiture électrique s’avère très simple comparé à celui d’un moteur thermique.

La technologie est telle que le moteur fonctionnant sur batterie électrique ne comprend guère qu’à peine une dizaine d’éléments mobiles. Seuls les systèmes de direction, suspension, filtrage et climatisation sont similaires aux deux types de voitures et donc entretenus de la même manière.

Mais pour bien entretenir son véhicule électrique, il convient de faire procéder aux contrôles :

  • du niveau d’huile de la boîte de vitesses tous les 60 à 100 000 kilomètres ;
  • des freins, bénéficiant de l’énergie cinétique au cours du freinage électrique et donc d’une faible usure des plaquettes et tambours ;
  • de l’usure des pneumatiques, réduite, dépendant simplement de votre mode de conduite.

Une durée de vie allongée

Le moteur dont sont équipées les voitures électriques est dit à courant continu. C’est-à-dire qu’il offre une utilisation sans entretien sur du long terme. Et si vous avez opté pour un moteur de qualité, vous pourrez parcourir plusieurs millions de kilomètres.

A condition toutefois de suivre les conseils du concessionnaire automobile, tels que :

  • pour profiter de la meilleure autonomie des batteries rechargeables qui soit, choisissez-les au lithium-ion, d’autant plus qu’elles ne demandent aucun entretien, les recherches en cours sont destinées à leur procurer toujours plus d’autonomie.
  • pour l’heure, ces batteries demeurent efficaces entre 7 à 10 ans, avant de penser à leur remplacement.

Des systèmes mécaniques en moins

Le moteur électrique présente des avantages non négligeables. Notez, par exemple, que son fonctionnement n’implique pas de lubrification, vous n’aurez donc pas de vidange d’huile moteur à prévoir.

Par ailleurs, ce moteur étant dépourvu de combustion, le système d’échappement est inexistant, ce qui supprime une cause de réparation ou de contrôle. On peut compléter cette liste d’avantages en mentionnant l’absence d’alternateur et celle des bougies d’allumage ou de chauffe qu’il convient de changer régulièrement sur des moteurs conventionnels.

Sachez enfin que vous devrez soumettre votre voiture électrique à un contrôle technique. Cette démarche réglementaire s’accomplit tout d’abord 4 ans après sa date de première mise en circulation, puis tous les 2 ans.

Pour en savoir plus

Articles en relation