Les voitures sans permis

voiture sans permis

Les voitures sans permis peuvent sembler être une alternative séduisante pour certains automobilistes ayant perdu leur permis ou bien ne l’ayant jamais passé et n’ayant pas le choix avec d’autres types de voitures. Voyons en les avantages et les inconvénients…

Les voitures sans permis… pour les plus de trente ans !

Les quadricycles légers à moteurs, suivant la dénomination officielle, sont des véhicules à quatre roues dont la vitesse est limitée par construction à 45 kilomètres / heure et dont la puissance ne dépasse pas 6 kilowatts (soit un peu plus de huit chevaux). Ils ne sont pas autorisés à circuler sur les voies rapides (autoroutes, périphérique parisien, etc.). Les limitations de puissance et d’usage de ces voiturettes sont bien évidemment leurs principaux inconvénients !

Les personnes nées en 1987 ou auparavant peuvent les conduire sans aucun permis. Cette particularité législative est un de leurs avantages, et cela en a souvent fait un choix de repli pour les conducteurs qui avaient perdu leur permis de conduire, ou bien n’avaient jamais réussi à le passer. Les voiturettes permettent à ces personnes de garder leur autonomie de déplacement dans des zones où les transports en commun ne sont pas suffisants (zones rurales notamment).

Les personnes nées en 1988 ou depuis doivent en revanche être titulaire du permis AM. Cela permet ainsi à un jeune de 16 ans, encore trop jeune pour le permis B de conduire, de conduire de tels véhicules. Les conducteurs de ces générations ayant subi une annulation de leur permis de conduire peuvent normalement conduire les voitures sans permis sauf si un juge leur a explicitement interdit la conduite de tout véhicule.

Quelles sont les obligations pour les voitures sans permis ?

Les voiturettes doivent être immatriculées, même si la plaque d’immatriculation n’est obligatoire qu’à l’arrière du véhicule (il suffit d’une plaque au lieu de deux pour une voiture classique). Elles doivent également être assurées. Les primes d’assurance de ces véhicules sans permis sont relativement faibles dans le principe, les limitations d’usage diminuant la probabilité d’accident. Cependant un conducteur qui vient de perdre son permis aura sans doute quelques difficultés à obtenir un « bon tarif » de la part d’un assureur…

Maintenant que vous en savez un peu plus sur les voitures sans permis, n’hésitez plus à consulter note annuaire de professionnels. Rien de mieux qu’un spécialiste pour aider quelqu’un à bien choisir sa voiture selon son type !

Pour en savoir plus

Articles en relation