Tout savoir sur le contrôle technique

contrôle technique

Le contrôle technique est obligatoire pour tous les véhicules particuliers ayant déjà circulé quatre ans. Si l’entretien auto a été correctement effectué, c’est souvent une formalité, mais certains défauts peuvent obliger à une contre-visite. Découvrez ce qu’il en est exactement !

Quels sont les véhicules concernés par le contrôle technique ?

Le propriétaire d’une voiture (ou d’une moto) doit la soumettre à son premier contrôle technique avant le quatrième anniversaire de sa mise en circulation initiale. Les contrôles doivent ensuite être effectués tous les deux ans, au plus tard avant le deuxième anniversaire du contrôle précédent. La seule exception à ce rythme biennal concerne les véhicules de collection au sens légal du terme, c’est-à-dire ceux mis en circulation depuis plus de trente ans et déclarés comme tels : il suffit pour ces véhicules de collection d’effectuer un contrôle technique tous les cinq ans.

Le contrôleur apposera sur le pare-brise un macaron bleu indiquant la date (mois/année) maximale du prochain contrôle à l’issue de ses vérifications. Ceci permet ensuite aux forces de l’ordre de s’assurer d’un simple coup d’œil de ce que la formalité a bien été accomplie… ou bien de verbaliser si elle a été oubliée !

Qu’est-ce que la contre-visite ?

Le contrôleur procède à une vérification assez complète mais sans démontage sur le véhicule. La plupart des plus de cent points contrôlés sont relatifs aux éléments de sécurité du véhicule (freinage, direction, pneumatiques, etc.). Le procès-verbal de contrôle liste les éventuels défauts relevés.

Certains défauts bénins ne nécessitent pas de contre-visite… mais pour d’autres au contraire une contre-visite après réparation devra être effectuée dans un délai maximal de deux mois. Si les vérifications ne sont pas concluantes lors de ce nouvel examen, le propriétaire du véhicule disposera à nouveau d’un délai de deux mois pour procéder à l’entretien auto nécessaire à un contrôle sans défauts bloquants !

La meilleure façon d’éviter la perte de temps et les frais induits par une telle contre-visite est bien évidemment de prendre soin de son véhicule en procédant régulièrement à l’entretien auto nécessaire. N’hésitez pas à consulter notre annuaire de professionnels automobiles pour trouver le spécialiste qui assurera cet entretien auto ou bien choisir le centre homologué pour procéder au contrôle technique périodique de votre voiture !

Pour en savoir plus

Articles en relation