L’équipement d’un motard

équipement motard

L’équipement d’un motard est essentiel pour réduire les blessures lors d’une chute. Or, 7 usagers de deux roues sur 10 disent être tombés au moins une fois. Si le cadre réglementaire rend obligatoire un certain nombre d’équipements pour piloter une moto, d’autres sont plus que recommandés.

Moto : quelles sont les équipements obligatoires ?

Depuis 1973, la législation oblige le port de casque à moto, aussi bien pour le pilote que pour le passager, et il existe d’ailleurs un large choix de casque de moto. Ne pas le faire, c’est s’exposer à un danger vital, et, plus pragmatiquement, à une amende de 135 € et un retrait de 3 points du permis de conduire. Si la norme ancienne NF S 72.305 est encore autorisée, le casque doit être homologué par la norme E22.

  • Bon à savoir : la lettre J désigne un casque homologué Jet sans mentonnière, et la lettre P signale un casque intégral. Ce dernier est à privilégier, à condition qu’il soit adapté à la morphologie.

Depuis le 20 novembre 2016, les gants à moto, certifiés norme CE, sont obligatoires. Leur fonction est multiple. Outre la protection contre les risques d’abrasion lors d’une chute, les gants protègent aussi les mains des diverses projections sur la route et du froid qui engourdit. En termes de matériaux, il est conseillé de choisir des gants en cuir, le textile causant des brûlures lors de frottements. L’idée est de combiner l’épaisseur du gant avec le confort, la sensation du toucher et la dextérité.
Bon à savoir : depuis le 30 juin 2015, une plaque d’immatriculation standard est impérative pour circuler (21 x 13 cm), tout comme la possession d’un gilet jaune en cas de panne ou d’arrêt d’urgence depuis le 1er janvier 2016.
Outre le casque et les gants, le passage de l’examen pratique du permis A, A1 et A2, n’est possible qu’en revêtant un blouson ou une veste manches longues dotés d’équipements rétro-réfléchissants, un pantalon ou une combinaison, ainsi que des bottes ou des chaussures montantes.

Les équipements moto recommandés

Si certains équipements sont obligatoires pour passer le permis moto, ils deviennent facultatifs ensuite, ce qui est paradoxal. Il est toutefois conseillé de continuer de porter tous les équipements afin de minimiser les conséquences d’une chute à moto. C’est le cas du blouson pour lequel le cuir demeure le matériau le plus efficace en termes de sécurité, de respiration et d’esthétisme. Il faut toutefois adapter son blouson en fonction des saisons et des températures. Certains blousons moto sont évolutifs. Des accessoires tels que des dorsales viennent ainsi renforcer l’aspect sécuritaire.
Si le haut du corps est précieux (50 % des traumatismes sont des blessures aux bras), le bas du corps n’est pas épargné (29 % des blessés graves sont victimes de lésions orthopédiques). Il est plus que recommandé de rouler avec un pantalon renforcé au niveau des genoux et des hanches. Là encore, le cuir est le matériau le plus performant, car si le jean réduit les brûlures, il ne protège pas des chocs.
Si 31 % des conducteurs de 2 roues circulent sans bottes et chaussures montantes, c’est de l’inconscience. Le pilote mise donc sur une paire de bottes en cuir et montantes, protégeant les chevilles. L’idée est toutefois de garder une certaine souplesse pour faciliter les changements de rapport.

  • Bon à savoir : les protections, rembourrage en mousse et autres coques en fibre de carbone ou en polymère, doivent répondre aux normes européennes.

Pour en savoir plus

Articles en relation