Normes pour les gants de moto

normes gants moto

Alors que le port du casque a été rendu obligatoire en 1973 pour les conducteurs de moto (et autres véhicules de cette catégorie), voilà que les gants font aussi l’objet d’une réglementation. Depuis 2016, ils constituent le second élément devant être porté. Voici un aperçu de ces critères, comment reconnaître les produits homologués parmi les accessoires moto et quels sont les risques (amende) si l’on n’en porte pas.

Un nouveau décret survenu fin 2016

Un décret appliqué à compter du 20 novembre 2016 a rendu obligatoire pour les conducteurs de véhicules deux-roues motorisés de porter des gants, en plus d’un casque. Cette règle s’applique autant à l’individu installé derrière le guidon qu’à son passager.

Le décret, qui porte le numéro 2016-1232, est venu modifier un article du Code de la route (R.431-1-2). Cela concerne tout conducteur ou passager en circulation sur un deux-roues, qu’il s’agisse d’une motocyclette, cyclomoteur, tricycle ou quadricycle à moteur.

Cette nouvelle norme concerne des gants conformes, relatifs aux équipements de protection individuelle. Il n’est pas question de porter des gants de jardinage ou des moufles de ski ! Il importe de se doter des produits spécifiquement homologués.

Gare aux enfants qui vont à l’école en scooter !

Cette règle s’applique à tous les types de cylindrés, incluant les dispositifs populaires auprès des lycéens ou collégiens, comme une « mécaboîte » ou un scooter. Afin d’éviter à votre progéniture d’écoper d’une amende, il est important de les prévenir et de les surveiller, afin qu’ils portent les équipements correspondant à cette norme.

Qu’arrive-t-il en cas de manquement ?

Lorsqu’un agent de la loi détermine qu’il y a effraction au Code de la route pour non-respect de cette obligation, une amende de troisième classe est délivrée, ce qui correspond à 68 euros (45 par paiement rapide).

Et ce n’est pas tout !

Une réduction d’un point de permis est sanctionnée quand la contravention est commise par un individu conducteur en âge de détenir un permis à points.

Quels types de gants sont autorisés ?

Les gants comportant l’étiquette CE et mention 89/686 ne devraient pas constituer de problème auprès des gendarmes. Des gants achetés il y a deux ans peuvent répondre à la directive de sécurité de catégorie 1. Assurez-vous toutefois que le niveau de protection imprimé sur l’étiquette ne se soit pas décoloré en raison de la transpiration, ou n’ait pas été arraché avec le temps.

Si vous faites l’acquisition de nouveau matériel, demeurez vigilant au moment de l’achat : portez une attention particulière à l’étiquette. Les vendeurs de cet produits sont généralement prévenus, et seront en mesure de vous prodiguer des conseils quant aux gants homologués.

Afin de vous procurer l’équipement d’un motard en règle avec les normes d’homologation, consultez l’annuaire de notre site pour repérer des boutiques spécialisées.

Pour en savoir plus

Articles en relation