Sinistres en moto

Sinistres en moto

Les amateurs de deux-roues sont sans cesse exposés aux dangers de la route. Parce qu’une moto s’avère plus légère qu’une voiture, cela en fait rapidement l’objet d’un accident… à la moindre faute d’inattention du conducteur. Il importe de se poser les bonnes questions concernant l’assurance moto et l’indemnisation à envisager en cas d’accident de la route, de vol, de « bike jacking », d’incendie, etc.

L’importance du constat amiable pour un accident de moto

Ce document est rempli après que survienne un accident impliquant un deux-roues. Le document a pour but d’expliquer en détails quelles sont les circonstances du sinistre et de relater les faits.

Il est crucial de remplir le constat pour qu’un assureur puisse attribuer l’indemnisation la plus appropriée. Sans ce document, un dossier risque de ne pas être considéré à sa juste valeur. Cela peut signifier que le remboursement soit établi à une somme inférieure au dédommagement espéré.

En dépit du choc d’un accident, de blessures et de dommages subis, vous ne devriez pas lésiner sur l’établissement d’un constat. Cette démarche devrait toujours s’effectuer dans la courtoisie et le calme. Dès que le document est signé, il constitue une pièce maîtresse officielle d’une valeur juridique. Cette preuve s’avère également irrévocable. Vous devriez par conséquent toujours garder un exemplaire vierge de ce document sur vous, lorsque vous enfourchez votre véhicule.

Indemnisation de dommages matériels

Pour être dédommagé après un accident de la route à moto, il importe de souscrire à une assurance. Une fois que les responsabilités de chacun des acteurs impliqués dans l’accident ont été établies (grâce notamment au constat amiable), il devient possible de procéder à l’évaluation des dommages, et de compléter le calcul du montant de l’indemnisation.

L’expertise du véhicule sert à déterminer si la moto s’avère en état de marche, ou s’il s’agit d’une situation irréparable de perte totale. Pour cette démarche, le conducteur peut sélectionner l’expert de son choix, qui transmettra par la suite un rapport à l’assuré et son assureur.

Une fois ces éléments acheminés à l’assureur, l’ensemble de circonstances concernant les dommages matériels ont été prises en compte et le montant de l’indemnisation est déterminé.

Indemnisation de dommages corporels

Les accidents à moto peuvent souvent causer des blessures et dommages corporels importants. Un blessé, lors de telles circonstances, s’avère indemnisé, quoiqu’il se passe.

Une loi établie en 1985, dénommée la loi Badinter, stipule en effet que toute victime d’un accident de la route a droit à l’indemnisation. Les victimes d’accidents dans lesquels interviennent des deux-roues se trouvent automatiquement indemnisées.

Il suffit de remplir le constat amiable. Évidemment, l’indemnisation dépendra de la responsabilité du conducteur du deux-roues. Celle-ci peut s’avérer partielle, totale, et même quelques fois inexistante. Un conducteur doit avoir souscrit à la garantie du conducteur afin d’être en mesure de recevoir une indemnisation pour des dommages corporels.

Néanmoins, dans les cas de faute de conduite considérable, ou encore lorsque le conducteur a omis de porter son casque de protection pendant les circonstances de l’accident, il se peut que l’indemnisation soit réduite.

Référez-vous à l’annuaire de notre site pour connaître des compagnies d’assurance pour souscrire à l’assurance moto qui vous conviendra le mieux, dénicher un expert pour réaliser l’évaluation d’un véhicule accidenté, ou encore pour consulter des juristes qui sauront vous conseiller en cas de litige.

Pour aller plus loin :

Articles en relation