Vol de moto : les démarches

vol moto

Divers dispositifs sont disponibles afin de sécuriser au mieux les deux-roues. Toutefois, ces derniers ne sont jamais à l’abri d’un vol. Le ministère de l’intérieur a émis une publication, comme quoi plus de 80 000 deux-roues sont volés chaque année. Un chiffre alarmant qui doit inciter les propriétaires à prendre les mesures nécessaires, un bon anti-vol, une assurance moto contre le vol… Si jamais de telle circonstance survient, quelles sont les dispositions à prendre ?

Plainte pour la déclaration du vol de moto

La première chose à faire, sans tarder, est d’informer les autorités compétentes. Pour ce faire, il faut immédiatement aller au bureau de la brigade de la gendarmerie, ou bien au commissariat de police, le plus proche. La victime a juste 24 heures pour déposer cette plainte, sinon elle risque d’avoir des complications qui sont malvenues étant donné qu’elle se trouve déjà dans une situation inconvenante. L’autorité compétente (gendarmerie ou commissariat) est celle dont dépend le lieu du vol. Une fois la déclaration faite, un récépissé de dépôt de plainte est donné au propriétaire des deux-roues dérobés. Ce document atteste le fait qu’il y a eu réellement un vol. Il dégage le titulaire du véhicule de toutes responsabilités quant à l’utilisation de la moto ou du scooter.

Déclaration auprès de son assureur

Le propriétaire doit effectuer une déclaration de vol auprès de son assureur. À ce propos, il doit se munir du récépissé de dépôt de plainte. Normalement, le délai pour réaliser cette déclaration est de 48 heures à compter de la disparition de la moto. L’idéal serait d’aller directement au bureau de la compagnie d’assurance. Dans le cas où cela s’avère impossible, l’envoi d’une lettre recommandée avec accusé de réception représente l’autre alternative. Une copie du récépissé de dépôt de plainte doit être jointe à la déclaration à expédier à l’assureur.

Si les recherches s’avèrent fructueuses et que la moto est retrouvée dans les 30 jours suivant l’incident, l’assureur finance les réparations et règle les frais de récupération. La valeur de la réparation est évaluée par un expert.

Au-delà de 30 jours de recherche, si la moto reste introuvable, l’assureur est tenu d’indemniser le propriétaire. Toutefois, il faut savoir que c’est la souscription à une garantie vol qui permet d’obtenir cette indemnisation. Il importe donc de tout savoir sur lassurance moto au moment de la souscription, afin de bénéficier de toutes les garanties nécessaires. Le montant du dédommagement est calculé par un expert.

Déclaration à l’administration

L’autre étape obligatoire par laquelle il faut passer est la déclaration à la préfecture. Par la même occasion, le propriétaire doit également prévenir les services administratifs d’immatriculation afin de faire opposition à la carte grise. Dans chaque démarche à faire, le récépissé de dépôt de plainte doit toujours accompagner la victime. Il en va de même de ses pièces d’identité.

Afin de bénéficier des conseils avérés des spécialistes dans ce domaine, ou de jouir de leurs services, n’hésitez pas à consulter l’annuaire du site. Ce dernier répertorie la liste des experts dans ce secteur.

Pour aller plus loin :

Articles en relation