L’assurance jeune conducteur

L’assurance jeune conducteur

Faire assurer son véhicule n’est pas toujours chose aisée, qui plus est lorsque le conducteur est un débutant, un jeune. Sont classés dans cette catégorie tous les titulaires d’un permis de conduire datant de moins de trois ans. Non définie par les Codes de l’assurance et de la route, cette catégorie d’automobilistes rassemble les conducteurs ayant peu d’expérience de conduite, et étant par conséquent plus en proie aux risques divers sur la route. Sont aussi considérés comme jeunes conducteurs par les compagnies d’assurances les personnes n’ayant jamais conduit un véhicule assuré en leur nom. Il s’agit :

  • des conducteurs secondaires ;
  • des conducteurs de véhicules de fonction ;
  • des étudiants ;
  • des automobilistes malussés ;
  • des conducteurs présentant d’autres risques.

Par ailleurs, les habitudes de conduite sont aussi prises en compte pour définir le profil du jeune conducteur et donc pour établir le contrat d’assurance. Sont ici considérés :

  • le type d’usage du véhicule (privé, professionnel) ;
  • la distance moyenne parcourue par an ;
  • le mode de stationnement de l’automobile.

Compte-tenu de cette propension aux risques qui caractérise les jeunes conducteurs, les assureurs appliquent un coefficient de majoration parfois très élevé par rapport aux tarifs standards. Cependant, avec la conduite accompagnée, le conducteur débutant bénéficie d’un contrat avec un taux de majoration revu à la baisse de moitié, soit 50%.

Les différents types d’assurance adaptés à cette catégorie de conducteurs

Ils sont établis en fonction du budget de chaque jeune assuré. Classiquement, trois formules sont proposées par les assureurs. Il s’agit de :

  • l’assurance-auto au tiers ;
  • l’assurance-auto intermédiaire ;
  • l’assurance-auto tous risques.

La première est la moins chère des formules citées, puisque ne prenant en compte que la responsabilité civile de l’assuré. Elle est conseillée au conducteur débutant. Encore appelée « tiers amélioré », la seconde formule propose diverses garanties en options pour mieux protéger l’assuré en cas de vol ou de bris de glace, entre autres. La dernière, comme son nom peut le laisser entendre, est la plus complète de toutes. Evidemment, elle est aussi la plus onéreuse, mais ses avantages sont nombreux.

Vous souhaitez assurer le véhicule de votre enfant ? Laquelle de ces formules conviendrait à ses besoins ? Difficile de le dire avec exactitude, n’est-ce pas ? Alors recourez à des professionnels afin de vous faire conseiller. Pour cela, consultez notre annuaire, de bonnes adresses vous y attendent.

Pour en savoir plus :

Articles en relation