Le guide de l’entretien moto

entretien moto

Manuel d’entretien en main, il n’est pas toujours facile de procéder à l’entretien de sa moto. Si l’on veut profiter pleinement de ses sorties à deux-roues, il est rassurant de confier cette tâche à un garagiste professionnel. Car, il s’agit de vérifier plusieurs points qui ont chacun leur importance.

Citons, par exemple :

  • la batterie qui nécessite d’être rechargée régulièrement ;
  • le filtre à huile qui s’encombre d’impuretés ;
  • le liquide de refroidissement à compléter ;
  • le niveau de liquide des freins ;
  • les niveaux d’huile de la boîte de vitesses, de la fourche et du pont ;
  • le bon fonctionnement de l’éclairage.

Car soigner sa monture assure une certaine longévité de sa mécanique autant que la sécurité du pilote et de son passager.

Pourquoi respecter les échéances d’entretien ?

Si vous constatez une augmentation de la consommation de carburant, si les démarrages sont difficiles et que le moteur manque de performance, il est temps de confier votre moto à un garagiste pour faire régler les soupapes, même si le moteur tourne bien.

Les motos dotées d’une transmission à chaîne, nécessitent aussi une vérification de la tension et un graissage de la dite chaîne. Le risque étant son usure et celle des pignons, voire la rupture. Par la même occasion, on fait vérifier la pression des pneus, l’usure des plaquettes de frein. On pense à changer les bougies lors d’une vidange sur deux.

Tandis que la purge des freins s’impose à chaque vidange pour assurer la longévité des étriers. Faites confiance aux compétences d’un mécanicien deux-roues pour recevoir des conseils techniques pour sa moto.

Un nettoyage pour une moto préservée

Lentretien d’une moto passe aussi par son nettoyage minutieux. Ce sera l’occasion de contrôler l’état de chacune des parties et d’intervenir rapidement, en cas de corrosion, notamment. D’autant plus que le nécessaire est on ne peut plus simple. On se munit :

  • d’un seau d’eau ;
  • de liquide vaisselle ;
  • d’une éponge ;
  • d’un chiffon sec ;
  • d’une bombe de dégraissant pour les freins.

Le procédé de nettoyage est tout aussi simple. Après avoir pris soin de protéger les parties électriques et le filtre à air, on dépoussière la moto en l’aspergeant d’eau. On procède alors au lavage à l’eau savonneuse du carénage et des parties apparentes de l’échappement, pour éliminer toutes les saletés. Car si la corrosion s’installe sur votre deux-roues, l’entretien devient plus difficile, vous perdez en sécurité et votre véhicule est dévalué.

Pour en savoir plus :

Articles en relation