Antivol moto

antivol moto

Plus de 100 000 vols de moto sont rapportés annuellement en France. Afin de faciliter les recherches des autorités de la loi et répondre aux exigences de sécurité des assureurs, les motards ont recours à des dispositifs homologués. Voici un aperçu de comment choisir son antivol parmi tous ces accessoires moto.

Normes et certifications de cette catégorie de produits

Ces produits sont soumis à diverses certifications et normes. Au moment de l’achat, il importe de vérifier que le produit est conforme. Pour ce faire, portez attention à l’étiquette, qui devrait comporter la mention « NF », pour NF R 29-001, en référence à la certification AFNOR, l’association qui veille sur le processus d’élaboration des normes et est chargée d’en promouvoir leur application.

Quant à la certification de Sécurité et réparation automobile (SRA), elle réfère au contrôle exercé sur les produits par la mise en œuvre d’une série de tests. Un antivol certifié SRA est considéré comme pouvant résister un minimum de 10 minutes dans une situation de tentative de vol.

Les divers types d’antivol moto

La plupart des assureurs exigent que les assurés se déplaçant à moto aient recours à un antivol certifié SRA.

Antivol en U

Ce type d’antivol rigide est le plus populaire en France, étant donné qu’il confère le plus de résistance contre les efforts de malfaiteurs tentant de s’emparer de la moto. Sa forme en U permet d’immobiliser une roue (avant ou arrière) auprès d’un poteau (ou autre structure). Ce modèle comporte plusieurs variantes, selon la longueur d’écartement et de diamètre, et la couleur.

Avantages : La robustesse de ce modèle rend la tâche plus difficile à ceux qui cherchent à dérober la moto en coupant ou cassant l’antivol.

Antivol chaîne

Une immobilisation de roue (avant ou arrière) est obtenue avec l’antivol chaîne en le fixant à un poteau. Ce modèle existe en diverses longueurs et diamètres.

Avantages : Moins encombrant que le modèle U, l’antivol chaîne se transporte aisément. Sa flexibilité permet une meilleure adaptation à plusieurs points de fixation.

Antivol câble

Ce modèle a pour principal atout d’être économique. Il s’avère plus dissuasif que véritablement protecteur, résistant moins bien à un outillage de malfaiteur.

Avantages : L’antivol câble se transporte facilement, étant léger et flexible. Il est économique mais insuffisant en termes de protection.

Antivol bloque disque

Ce modèle permet de bloquer une roue par l’entremise d’un disque de frein qui empêche la moto de rouler. Mais rien ne freine un escroc de s’emparer de la moto en l’embarquant dans une fourgonnette…

Avantages : Ce modèle sert d’appoint pour les utilisations de courte durée. Sa petite taille se transporte aisément.

Antivol connecté

Une nouvelle technologie, ayant émergé en 2014, permet de recevoir une alerte par SMS via son smartphone en cas de tentative d’effraction. L’alerte est transmise en temps réel. Ce dispositif composé d’un boîtier, d’un logiciel et de l’antivol de type mini-U, répond à la classe SRA.

Avantages : L’antivol intelligent convient parfaitement aux distraits et propriétaires de moto en quête d’efficacité. Le système « Lock It » se verrouille automatiquement en bloquant la roue arrière. Très pratique, il s’agit d’un système sans clé : il reconnaît quand son propriétaire arrive ou s’éloigne. Mais il est onéreux (environ 400 euros).

Découvrez tous les accessoires moto grâce à l’annuaire de notre site !

Pour en savoir plus

Articles en relation